Locations
EVENT Jun 30
ABSTRACT Apr 09
Abstract days left 6
Viewed 732 times

Archives of Emigration. Studies – Essays – Documents: Provence-Alpes-Côte d'Azur. L'émigration polonaise au pays de Mistral, de Daudet et de Pagnol Call for Papers

Toru?, Poland
Organization: Nicolaus Copernicus University
Categories: Interdisciplinary, French, Popular Culture, Aesthetics, Anthropology/Sociology, Classical Studies, Cultural Studies, Environmental Studies, Film, TV, & Media, Food Studies, History, Philosophy
Event Date: 2020-06-30 Abstract Due: 2020-04-09

 

« Archives de l'émigration. Études - Esquisses – Documents »

Numéro coordonné par: Magdalena Kowalska

ISSN 2084-3550

ISSN Online 2391-7911

 

Date limite d’envoi des propositions : le 9 avril 2020

Date limite de réception des articles : le 30 juin 2020

 

Provence-Alpes-Côte d'Azur. L'émigration polonaise au pays de Mistral, de Daudet et de Pagnol

 

Selon les données de l'INSEE, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur comptait plus de 20 000 Polonais à la fin du XXe siècle. Ce nombre peut être considéré comme faible si l'on considère le nombre d'émigrés polonais dans d'autres pays et régions du monde. Il convient toutefois de noter qu'il s'agit du cinquième groupe national le plus nombreux de la région, alors que les groupes qui occupent la tête de ce classement sont constitués d’émigrés originaires de pays voisins (Italie) ou d’anciennes colonies (pays africains de la côte méridionale de la Méditerranée). Il convient également de souligner que les chiffres et les statistiques ne reflètent pas – même dans une faible mesure – les liens qui existent entre la culture polonaise et la région, ni même la présence permanente des Polonais en France qui résulte des événements dramatiques des luttes de libération nationale de la Pologne au XIXe siècle, suivis par des vagues d'émigration qui se sont poursuivies au siècle suivant. 

Le dépôt d'Avignon, qui a existé de janvier 1832 à mai 1833, peut être considéré comme le premier centre culturel polonais en terre d'exil, en Provence. C'est en ce lieu qu’a été effectué un travail de rédaction visant à présenter les questions polonaises « sur les rives de Durance et du Rhône » (le titre complet du journal était : « Le barde de Vistule sur les rives de Durance et du Rhône »). Après sa liquidation, les Polonais ont été dispersés parce qu'ils ont été envoyés dans d'autres centres ou ont décidé d'organiser eux-mêmes leur vie en Provence. En 1838, le poste de rédacteur en chef du quotidien « Mémorial d'Aix » à Aix-en-Provence est occupé par un Polonais, Konstanty Gaszy?ski, un participant à l’Insurrection de Novembre et un poète qui fait ses débuts à Varsovie à la veille de ce soulèvement.

L’émigration polonaise en France est l'un des thèmes les plus fréquemment abordés. Il a été traité dans de nombreux ouvrages, écrits notamment par des historiens. Les monographies de S?awomir Kalembka, Wies?aw ?ladkowski et Janine Ponty ainsi que de beaucoup d'autres éminents spécialistes font désormais partie intégrante du paysage scientifique franco-polonais.

Les « Archives de l'émigration. Études - Esquisses – Documents » sont la seule revue scientifique en Pologne consacrée à la question de l'émigration polonaise des XIXe et XXe siècles perçue dans une perspective historique, politique, sociologique et culturelle. La revue traite également de la question des processus migratoires dans le monde aux XXe et XXIe siècles dans leur contexte culturel. Elle est publiée à la Faculté de sciences humaines de l'Université Nicolas Copernic de Toru?. Le numéro monographique, que je vous invite à co-créer, sera l'occasion de découvrir des témoignages inédits de la présence polonaise dans le sud-est de la France et du débat franco-polonais sur ses aspects historiques et culturels. Il faut aussi rappeler que l'ancienne Provincia Romana, située à l'embouchure du Rhône, sur la côte méditerranéenne, a été pendant des siècles un carrefour de nombreux itinéraires de l'Ouest à l'Est et du Nord au Sud, et qu'elle a donc été aussi le théâtre de mouvements migratoires. Un autre aspect de la culture de la région mérite d'être souligné : la minorité linguistique occitane avec le dialecte provençal. Les questions abordées dans ce numéro peuvent donc se rapporter au contexte plus large de l'émigration des pays d'Europe centrale et orientale en Provence et sur la Côte d'Azur du XIXe siècle à nos jours.

En tant que rédactrice en chef de ce numéro de la revue, je vous invite –  historiens, experts littéraires, sociologues, experts culturels, comparateurs –  à nous envoyer des articles qui peuvent porter sur les sujets suivants :

- culture de la patrie et lieux d'arrivée – similarités et contradictions ;

- archives de la région PACA et leur rôle dans la recherche sur l'histoire de l'émigration ;

- structure de l'émigration polonaise dans la région PACA dans le passé et le présent ;

- silhouettes de personnalités exceptionnelles de l’émigration : écrivains, artistes, historiens liés à la région ;

- institutions commémorant des personnalités polonaises importantes de la région PACA : statut, sources de financement, état des lieux ;

- blogosphère présentant la participation des Polonais à la création de la culture dans la région et les monuments les plus importants qui s'y rapportent - créateurs, sujets, actualités ;

- émigration polonaise et autres minorités nationales dans la région, par exemple les émigrés grecs à Marseille, les émigrés d'autres pays d'Europe centrale et orientale dans la région ;

- revues polonaises en exil, Polonais éditant la presse régionale ;

- image de la culture de la région dans la littérature polonaise et dans les écrits non-fictionnels.

La liste ci-dessus n'épuise pas les sujets qui peuvent être abordés dans le numéro. Je vous invite à nous envoyer des textes qui seront inclus dans des parties de la revue telles que des études et articles (d'environ 40 000 caractères), esquisses, études de sources, mémoires, revues de publications sur l'émigration et annonces.

Les directives aux auteurs concernant les normes éditoriales seront envoyées après la validation des propositions.

Contacts :

 

Rédactrice en chef : Magdalena Kowalska mkowalska@umk.pl

 

Rédaction : Archiwum@bu.uni.torun.pl

 

https://www.bu.umk.pl/Archiwum_Emigracji/gazeta/en-index.html

https://www.bu.umk.pl/Archiwum_Emigracji/gazeta/index.html

https://www.bu.umk.pl/Archiwum_Emigracji/gazeta/en-index.html

mkowalska@umk.pl

Magdalena Kowalska