Resilience, production littéraire et psychanalyse, l’écriture maniaque ?

(Panel)


French and Francophone

Julien Alary (University of Paris)

D’un point de vue psychanalytique, du moins francophone, la notion de resilience connait des destins contrastés entre son succès médiatique d’une part et les précautions prises par les universitaires pour son usage, d’autre part. Elle peut prêter à interprétations tant le spectre d’acceptions de cette notion est large. En effet, resilience peut tout aussi bien référer à l’idéalisation du rebond narcissique à contre-coup, à l’exaltation de la cicatrice mémorielle, comme aux effets psychiques après-coup du travail - passif - du deuil. Nous proposons, dans cette session, de discuter des conditions épistémologiques, voire éthiques, d’usage de la notion de resilience, à travers l’acte d’écriture - d’œuvres littéraires françaises du XXème siècle - comme tentative symbolique d’élaboration du conflit entre position dépressive et défense maniaque.

Nous proposons un panel session afin de discuter des conditions d'extension de l'usage de la notion de résilience, de la psychologie psychanalytique à la littérature. Plus largement, nous tenterons d'examiner la pertinence et les limites de l'application des notions psychanalytiques dans le champ des études littéraires. 200 to 250 words.